Une micro nouvelle par jour pendant un an.

jeudi 17 octobre 2019

1er Janvier

Les Microphéméridiens vous souhaitent une excellente année 2014 ! 


Le 1er janvier d’après… Pascal Bléval :

— Bonjour, passez-moi Robert… C’est Vinton. Oui, j’attends… Ah, Monsieur Kahn ? C’est fait. Nous pourrons basculer en full TCP/IP à compter du 1er janvier prochain.

Par cette phrase, vraisemblablement prononcée en décembre 1982, le réseau ARPANET est lancé sur les rails qui entraîneront inexorablement l’humanité tout entière, quelques décennies plus tard, vers « l’internétisation » à outrance de la planète.
Au même instant, sur la face cachée de la Lune…

— Ils sont foutus, et ne le savent pas encore… murmure Zargolb dans son dialecte d’Alpha du centaure. En tout cas, les instructions que nous avons envoyées à ce Robert Kahn et à son associé Vinton Cerf ne sont pas tombées dans l’oreille de sourds.

— Nous devrons être patients, lui répond Krator, résident jupitérien, dans une série de cliquetis interminable. Il reste trois étapes majeures à franchir : tout d’abord, la connexion de masse à l’internet, prévue pour le XIXe siècle. Puis, très rapidement, l’apparition des premiers jeux contrôlés par la pensée, ce qui marquera le début de la fusion entre l’esprit humain et l’informatique.

— Oui, intervient Zargolb. Chez ces humains, tout passe par le jeu… Impossible de les faire évoluer sans dimension « ludique », comme ils disent…

— La troisième étape, la généralisation des implants de connexion neuraux, est la plus importante, continue Krator, imperturbable. Il nous sera alors facile de hacker leurs cerveaux.

— Il y a tout de même un élément du plan que je ne comprends pas, insiste Zargolb. À quoi bon, tout ça ?

— Nous avons à disposition une planète qui grouille d’individus prêts à ouvrir leur crâne pour notre seul bénéfice. Pourquoi laisser passer une telle chance de découvrir leurs motivations ?

— Ah oui, vu sous cet angle… Bon, pourquoi pas, après tout. Ça pourrait se révéler amusant.

1er janvier 1983 : adoption du protocole TCP/IP, étape fondamentale vers Internet


Le 1er janvier d’après… Anthony Boulanger :
Après la répression dont ils firent l’objet pour avoir osé manifester après la bataille de l’Isengard, les Ents du casting du Seigneur des Anneaux de Peter Jackson virent leur demande d’asile acceptée par la Tanzanie. Ils s’y enracinèrent le premier jour de l’année, heureux de ne plus finir en cure-dents pour nains, orcs ou assistants de production.
1er janvier : jour de la plantation d’arbres (Tanzanie)


Le 1er janvier d’après… Nelly Chadour :

— Au gui l’an neuf…

— Arrêtez ! Arrêtez ! Au nom du Roi !

Les deux amoureux qui s’apprêtaient à célébrer l’année nouvelle par un baiser sous la branche de gui s’écartèrent précipitamment.

— Je sais que vous êtes la Garde royale, dit le jeune homme furibond, mais qu’est-ce qui vous prend de rentrer ainsi chez les gens ?

Le soldat décrocha la branche de gui et la jeta dans l’âtre.

— Un complot a été percé à jour ! On a découvert le point faible du prince Balder et Sa Majesté Odin craint que les conspirateurs profitent de la profusion de gui pour mettre à profit leur plan diabolique.

— Quoi ? Avec du gui ? s’exclama le jeune couple.

— Vous connaissez les divinités qui nous gouvernent : la logique n’est pas leur fort. Sur ce, bonne année, messieurs dames.

1er janvier sur Midgard, un peu gâché par une étourderie de la déesse Frigga qui a omis de demander au gui de ne jamais faire de mal au beau Balder. L’ignoble Loki a dû la jouer fine.


Le 1er janvier d’après… Vincent Corlaix :

Le 1er janvier 2014 de l’ère du grand Zooradian Migrateur est pour tout l’univers un jour de paix. En ce jour de fraternité, on observe sur Terre (quadrant ZZ9-pluriel-Z-α) une trêve inattendue entre espèces sentientes. Les Daleks se mettent sur pause tandis que les Cybermen se rebootent. Les Stormtroopers envahissent les bars. Les lycanthropes et les vampires échangent leurs souvenirs de guerre devant un thé. Les elfes et les nains font un concours de cuisine (systématiquement remporté par un Wookie). Seuls les humains continuent de s’entre-tuer dans leur totale et habituelle ignorance. Naturellement, nous les laissons faire sans les sanctionner : ils ne font pas encore partie de la Fédération. Les pauvres.

1er janvier : journée internationale pour la paix


Le 1er janvier d’après… Père Désœuvré :

Tract de l’Intersyndicale – Transport Intersidéral

Application de la loi des 35 heures

Camarades,

La bataille fut rude, mais nous avions obtenu que notre secteur soit inclus dans la loi des 35 heures. En effet, il n’était pas admissible que des entreprises dont le siège se trouve sur le territoire français puissent échapper à cette nouvelle législation.

Cependant, c’était sans compter la fourberie de notre direction qui a décidé que les 35 heures seraient évaluées sur Terre et a décidé de porter la vitesse des transporteurs à 299532 km/s à partir du 1er janvier. En vertu de la dilatation des temps, ceci portera la semaine de 35 heures à 35 jours pour le travailleur. Les autres entreprises du secteur se sont empressées de lui emboîter le pas.

Ne nous laissons pas faire !

Notre convention collective nous interdisant de manifester entre République et Nation, nous vous invitons à suivre l’opération escargot qui sera lancée sur la petite ceinture d’Orion. Votre vitesse ne devra pas dépasser les 1000 km/s.

Exigeons l’application de la loi des 35 dans le référentiel du travailleur !

1er janvier 2000 : application de la loi des 35 heures de travail hebdomadaire en France


Le 1er janvier d’après… Michael Roch et Nikita Rasse :

Inès n’aimait pas le Jour de l’An. Selon elle, c’était une vague fumisterie, une pression sociale inutile, un soir où, surtout celui-là, il fallait être heureux à tout prix. Un soir dans toute l’année, où chacun devait éprouver son amitié, démontrer qu’il était aimé, heureux, qu’il avait grandi et réussi. Inès n’aimait pas le Jour de l’an, car les précédents avaient tous été horriblement merdiques. Chaque fête (depuis quoi, 1999 ?) s’était terminée en drame shakespearien, psychodrame cornélien, tragédie sophocléenne, et elle en passait !
Elle fêterait donc celui-ci seule, à regarder des films pourris, fumer des pétards et boire une bonne bouteille de rhum. Seule, d’accord. Mais avec la ferme intention de passer une bonne soirée, différente de toutes les autres.
Inès fit sauter le bouchon de liège, prête à en découdre avec ce vieux Diplomatico. Elle salivait déjà à l’idée de la première gorgée. Mais, à l’instant même où ce particulier ploc! éclata hors du goulot, la sonnette du micro-ondes retentit. Qu’était-ce donc ? Elle n’avait mis aucune pizza à réchauffer. Intriguée, elle se leva et se dirigea vers l’appareil, jetant quelques coups d’œil sur les côtés (elle avait soudainement l’étrange impression d’être observée). Elle déverrouilla la porte du four, et le lutin lui sauta au visage.

— Surprise, cocotte ! Tu pensais passer ta soirée seule ? Ben, c’est râpé !
Et tandis qu’il lui déballait toutes les raisons pour lesquelles Mademoiselle ne devait pas passer le réveillon en solitaire, Inès – complètement déboussolée – subissait les pop! et les blop! de mille et un farfadets jaillissant des placards, perforant les boîtes de cornflakes et les paquets de farine, tous munis d’un minuscule verre de cristal (minuscule, car ils étaient déjà plus d’une centaine à se partager la bouteille de rhum). Pour sûr, elle passerait une soirée différente.


Le 1er janvier d’après… Sandrine Scardigli :

Les deux skistronefs survolaient les collines de givre à une allure folle.

— Mon amour, c’est magnifique ! Nous dansons dans un film en noir et blanc ! Je suis si heureuuuuuse !

— Ma chérie, ne hurle donc pas dans ta radio, je t’entends très bien. Et attends-moi !

— Ahaha, tu fais moins le malin qu’en motoneige au Québec, hein !

— Héhé, c’est vrai… dire qu’on en est à des millions de kilomètres, de notre Québec natal ! Merci, ma chérie, pour ce jour de l’An !

1er janvier 2101 : Kathryn et Lewis passent le jour de l’An sur la planète Cérès, à l’occasion du 300e anniversaire de sa découverte.

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com