Une micro nouvelle par jour pendant un an.

dimanche 25 février 2018

24 novembre

Leur arrivée se déroula de nuit et passa quasiment inaperçue. Seuls quelques noctambules occupés à déverser le trop-plein de bière dans les méandres de la Seine virent leurs drakkars voguer en silence sur l’eau souillée et ne réalisèrent pas immédiatement ce que cela signifiait. Ils avaient replié les voiles et démâté afin de passer les ponts trop nombreux qui enjambaient le fleuve. Les rames battaient les flots en douceur, dans un clapotis rythmique. Grappe par grappe, les navires de bois accostèrent aux points les plus stratégiques de la capitale et quand les Parisiens furent réveillés par les cris de guerre, ils avaient déjà investi la ville. Les CRS ne firent pas le poids malgré leurs grosses matraques, leurs lacrymos et leurs canons à eau.
Anniversaire du siège de Paris par les Vikings en 885. Ces derniers éprouvent comme un petit goût de revenez-y.

Nelly Chadour


En cette année 2014, le premier jour des Brumalia, fêtes en l’honneur de Bacchus, Ops et Saturne, sont ouvertes par un concert de Lady Gaga à Paris Bercy. Réjouissons-nous de la chute du Panthéon romain ! Sans ça, le concert aurait duré trente jours, comme les réjouissances antiques.

Anthony Boulanger


Quelque part au Panthéon…
— Putain, Père Désœuvré, tu vas nous lâcher la grappe cinq minutes ! Aujourd’hui on aimerait se bourrer la gueule tranquillement entre nous.

Père Désoeuvré


Bacchus roula sur lui-même, s’enfonçant dans son matelas de nuages. Plusieurs chérubins aux ailes blanches voletaient autour de lui, l’asticotant à intervalles réguliers. Agacé, Bacchus se redressa sur les coudes et les toisa d’un air mauvais. Saturne, qui était de passage, s’approcha de lui pour l’apostropher.
— Yo, Bacchus, tu as des fourmis dans les jambes ?
— Les angelots me cherchent des poux dans la tête et, pire encore, mon verre est vide.
— Sans blague ?
Bacchus fouilla dans sa toge et en sortit une coupe dorée. Il la tourna vers le sol et une unique gouttelette couleur carmin en tomba, s’écrasant sur le matelas nuageux avec paresse.
— C’est galère, compatit Saturne.
Le son d’une multitude de trompettes retentit alors dans le firmament.
— Chouette, on est enfin le 24 novembre, s’exclama Bacchus en riant aux éclats.
Il se releva en s’appuyant sur la tête d’un chérubin. À peine libéré, celui-ci se frotta les cheveux puis s’éloigna à tire d’ailes, accompagné de ses frères.
Saturne les observa disparaître à l’horizon, pensif.
— Je me demande pourquoi Zeus accepte leur présence. Il devrait se méfier. Un jour, ce JC nous remplacera tous.
Sans faire mine d’écouter son confrère, Bacchus retourna sa coupe dans le bon sens. Aussitôt, celle-ci se remplit d’un liquide clairet. Au bout de quelques instants, elle débordait d’un vin d’excellente facture que Bacchus se mit en devoir de goûter. Il invita Saturne à le rejoindre dans ses libations et celui-ci ne se fit pas prier. Ils portèrent alors un toast en l’honneur de la fête de Brumalia, grâce à laquelle les tonneaux de Bacchus restaient pleins la majeure partie de l’année !

Pascal Bléval


— Je vous l’affirme, les dieux du panthéon romain règnent toujours. Une preuve ? Le 24 novembre 1922, le peuple italien célèbre dignement la première journée des Brumalia dans le vin, l’orgie et la joie. Bacchus, vénéré mais ivre mort (il n’a plus trop l’habitude), n’aime pas trop se bourrer la gueule tout seul et fait siéger à ses côtés le plus éméché d’entre tous ses adorateurs.
— C’est effectivement la seule explication plausible à ce qui s’est passé ce jour-là…

24 novembre 1922 : pleins pouvoirs accordés à Benito Mussolini

Sandrine Scardigli

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com