Une micro nouvelle par jour pendant un an.

mercredi 01 avril 2020

Archives annuelles : 2014

11 décembre

« Alors, le LEM s’éleva, porté par une merveilleuse lumière de feu. Les astronautes étaient restés si longtemps que leur planète avait eu le temps de faire trois tours sur elle-même. Et depuis, ils ne sont jamais revenus… — Jamais, Papa ? — Tu peux pas arrêter avec ces histoires, s’énerve la mère : tu bourres le crâne des gamins ! — Ben quoi, c’est la vérité vraie, non ? — Tu crois encore à ces mensonges ? C’est le gouvernement qui a tout manigancé, ils ont même fabriqué les trucs qu’on a soi-disant retrouvés autour ! Le but, c’était …continue reading

10 décembre

Invisibles, aux aguets, prêts à dégainer, Gabriel et Méphisto perçoivent les pensées du moine : Ah, c’est ballot… L’a pas de poches, ma robe de bure ! « Quelqu’un a du feu ? » finit par demander Martin, lettre brandie. Regards échangés dans l’assistance. Tous sont venus, alléchés par la promesse du cinglé qui, ayant reçu une bulle papale l’enjoignant de se rétracter avant ce 10 décembre, a ricané : « Rien à fout’ du papelard ! Le f’rai cramer  ! » Bien sûr, certains ont un briquet à amadou. Et la taverne, avec sa grande cheminée, est au coin de la …continue reading

9 décembre

Gallaxia Station Une foule s’agglutinait autour d’un train. Parmi elle, deux lucioles qui se préparaient au voyage de leur vie. Destination : Partycity ! Lumi et Luma s’étaient préparés pour la fête de l’année. Les habits avaient été soigneusement sélectionnés et repassés, les souliers cirés. La dame était maquillée, l’homme parfumé. Ils étaient prêts. Quand on naît luciole, on s’entraîne toute sa vie à briller, on est un peu comme destiné à être lumière ! Ce n’est pas chose si aisée car il faut savoir composer avec les ténèbres environnantes. Et le soleil n’est pas toujours là pour s’y ressourcer. …continue reading

8 décembre

— Je te jure, quelque chose est passé devant la fenêtre ! Et ça n’était pas un oiseau, ça avait des pattes ! — Calme toi, chérie. Tu es fatiguée et nerveuse. Le docteur est en route. Le jeune couple habitant le 29 du Boulevard Saint Martin, à Paris, était sur des charbons ardents. Ils s’apprêtaient à devenir parents, en ce jour frileux du 8 décembre 1861. — Là, encore ! Tu l’as vu ? Le jeune futur père ne tourna même pas la tête vers la rue, occupé à rincer l’eau d’un linge qu’il replaça délicatement sur le front …continue reading

7 décembre

— Toi et tes idées pacifistes… — Quoi ? C’était pas une bonne idée de remonter dans le temps pour empêcher Pearl Harbor ? — Oui, mais abattre le premier avion venu avant même de vérifier nos coordonnées espace-temps c’était pas malin… — Au moins, on est bien arrivé un 7 décembre… — 7 décembre 1936, au lieu de 1941… et océan Atlantique au lieu de Pacifique… ça s’appelle une sacrée bourde… — De toute façon, j’étais obligé de l’abattre cet avion, il nous avait vus… et puis personne ne va se rendre compte de sa disparition.. 7 décembre 1941 …continue reading

6 décembre

— Putain, il fait chaud ! — Quelle idée aussi de garder ta mitre et ton manteau ? Et t’aurais dû raser ta barbe comme moi. — Je suis Saint Nicolas, je ne peux pas me promener en sandales et en short. — Sauf si tu te trouves dans l’hémisphère sud. — S’il était besoin de me le rappeler, père Fouettard. Que faisons-nous ici ? — Qu’on le veuille ou non, le père Noël est en train de nous supplanter en Europe. Il faut que l’on trouve de nouveaux marchés, l’Amérique du Sud est en pleine expansion. — Mouais. Mais …continue reading

5 décembre – Journée internationale du ninja

La vie à la rédaction de la Microphéméride. Ce 5 décembre, la salle de rédaction de la Microphéméride était bien silencieuse. Et pour cause ; pour fêter cette journée internationale du ninja, il fut décidé à l’unanimité que chaque rédacteur vienne en tenue de ninja. Poussant le mimétisme à son maximum, chacun s’efforça de se rendre invisible, à tel point que quiconque serait rentré à ce moment-là dans la pièce l’aurait cru vide. Et il aurait eu raison. Il n’y avait en fait personne. Chacun des rédacteurs, se croyant plus malin que les autres, s’était dit « Je sèche, et …continue reading

4 décembre

Salle secrète souterraine de l’Olympe Sous la houlette de la mystérieuse Bona Dea, les divinités féminines tiennent leur séminaire annuel. Junon anime l’atelier « Vie de couple » tandis que Diane gère le stand de tir, qu’Isis fait une démonstration de travaux manuels, et que Vénus se prépare à intervenir sur le thème de la manipulation phéromonale. Ça bosse dur, quand soudain arrive une retardataire. Bona Dea l’interpelle : — Hey ! T’es qui, toi ? (Bona Dea a beau être la chef mystérieuse, elle n’en est pas moins irritable. Voire paranoïaque. Mais elle a eu une enfance difficile, tout …continue reading

3 décembre

Le 3 décembre 1952 s’achève la série des Procès de Prague et avec elle, la purge des cadres du parti communiste de Tchécoslovaquie. Les condamnés sont pendus puis incinérés. Leurs cendres sont par la suite dispersées. Pour Staline, veillant à l’éxécution précise de ces protocoles d’élimination, cela est un gage de sécurité : hors de question que l’incident Raspoutine, ce moine fou si difficile à éliminer, se reproduise. Maintenant que l’URSS sait reconnaître les liches infiltrées, elle a appris à les faire disparaître.

2 décembre

— J’ai posé dans le cervelet d’un animal capturé lors de la dernière expédition des électrodes ciblées sur un groupe synaptique. Elles sont contrôlables à distance. La simulation en est intéressante : il y a d’une part afflux sanguin dans la région inguinale, avec gonflement des tissus de l’appendice, et d’autre part désinhibition des contraintes sociales et retour à un état fruste… — Oh, le petit appendice, je ne l’avais pas vu, il est amusant ! — Je suis encore en train d’étudier le lien entre ces phénomènes, d’un point de vue évolutif ou social… — Je peux essayer ? …continue reading

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com