Une micro nouvelle par jour pendant un an.

mercredi 19 septembre 2018

22 mai

Flash Info : aujourd’hui, le 22 mai 2009, à 17h34, alors que Céline Dion s’apprêtait à remercier le président de la République Nicolas Sarkozy en chantant pour la remise de la Légion d’honneur, une météorite s’écrasa, anéantissant tous les invités présents. C’est la première preuve irréfutable de l’existence de Dieu.

Père désoeuvré


En ce 22 mai, nous sommes réunis pour faire la promotion à travers le monde de la biodiversité. Je suis donc très fier de vous proposer ce magnifique hectare de jungle amazonienne avec une réduction de 40% ! C’est le dernier lot, parfait pour y construire un complexe de luxe !

Anthony Boulanger


— C’est quoi la « biodiversité » selon vous, sergent Chouinpch ?
Le commandant Héklar attrapa une grappe de raisin et la croqua avec délicatesse, du bout des dents, pour en faire exploser toute la saveur dans sa bouche. Interloqué, Chouinpch prit le temps de réfléchir. Il y avait sans doute un piège.
— Cela me semble lié à l’idée de la diversité du vivant. Dans la pratique, assurer la biodiversité, ce serait « permettre à autant d’espèces que possible de vivre ensemble ».
— Les humains font-ils partie de la biodiversité interplanétaire ?
— Il semble que la principale fonction de l’être humain est de contribuer à réduire la biodiversité.
— J’en déduis donc que réduire la biodiversité terrienne en éliminant l’espèce humaine équivaudrait à protéger la biodiversité interplanétaire ?
— En un sens, oui, je suppose…
— FAUX ! De quel droit décrétons-nous qu’une espèce a plus le droit de vivre qu’une autre ? Dans nos laboratoires, nos savants recréent des espèces mortes il y a des milliers d’années. Dans quel but ? Laissons faire la nature : elle a toujours mieux fonctionné sans interventions extérieures.
— Est-ce pour cela que nous n’avons toujours pas attaqué la Terre ?
— Oui. Et aussi parce que les Terriens m’amusent, avec leurs déchirements existentiels à n’en plus finir. Les regarder vivre, c’est comme visionner un bon nanar : il y a toujours un rebondissement inattendu. Vous pouvez disposer, à présent. Le film reprend.

Pascal Bléval


« Holala ! Quand je pense que jadis, des hommes en exploitaient d’autres sans les payer autrement qu’avec des coups et des brimades, les arrachant à leurs terres, à leurs racines à leurs proches pour les enlever sur des bateaux inconfortables où ils étaient parqués comme du bétail, quand je pense qu’ils étaient obligés de travailler sinon, c’était le fouet, l’amputation ou la mort, je me dis que nous vivons désormais des temps bien pénibles, » gémit le patron du MEDEF.

Commémoration de l’abolition de l’esclavage.

Nelly Chadour

« Allez, c’est signé, fêtons ça, mon petit Adolf !
— Ya, mein Benito, ya… Vous le savez, vous êtes mon modèle.
— Ah, tu es trop gentil ! Tu es toi-même plutôt prometteur. Alors, quels sont tes projets pour ton peuple ?
— Le grand nettoyage. Le retour à l’uniformité. Je hais la diversité… »

1939 : signature du pacte d’Acier entre Hitler et Mussolini

Sandrine Scardigli

20150522_JourBiodiversite

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com