Une micro nouvelle par jour pendant un an.

jeudi 23 novembre 2017

Auteur : Pascal Bléval

Cet humain tente de faire croire au monde entier qu’il mène de front deux carrières en même temps : austère comptable le jour, il s’imagine écrivain la nuit et le week-end, quand il ne s’occupe pas de sa grande famille. C’est ainsi qu’il nous propose des récits généralement rédigés dans un état quasi-comateux, perdu entre l’éveil semi-profond et le sommeil léger. Ses genres de prédilections ? Principalement SF et Fantasy (mais pas que...), sous la forme de nouvelles et de courts textes. Enfin… Courts… Jusqu’à récemment, pour lui, "nouvelle" voulait dire « au moins 50 000 caractères ». Mais ça, c’était avant.

Articles récents

4 juillet

Bataille de Mantinée Depuis le lever du soleil, les troupes arcadiennes défilaient devant nous, sans daigner regarder dans notre direction. Ils étaient hors de portée de nos lances, mais le bras me démangeait à l’idée de lancer mon javelot malgré tout. Cependant, j’étais spartiate et l’ordre d’attaquer ne nous était pas parvenu. Nous n’avions pas pour coutume de fondre sur une armée sur le point de bivouaquer et c’était bien ce que semblaient faire les Thébains et leurs alliés. Pourtant, un doute étreignait mon cœur. Il m’avait paru que nos ennemis étaient plus nombreux. Si j’avais pu lire l’avenir dans …continue reading

30 juin

30 juin 2016 : Journée mondiale des astéroïdes Amère ironie… Depuis que le soleil avait disparu à l’horizon, le ciel était resté zébré d’innombrables traits de lumière. Des astéroïdes, par milliers, fondaient en direction de la terre. La quasi-totalité d’entre eux se disloquait avant d’atteindre le sol. La majorité de ceux qui résistaient tombait au beau milieu de l’océan, dans une rivière, un fleuve, sans faire de victimes. Les autres, en revanche, frappaient sans discrimination. On ne comptait plus les maisons au toit défoncé, les voitures clouées sur place, les avions soudains dépressurisés après avoir été traversés de part en …continue reading

14 mai

Les sept comètes capitales Lesrasht sentit soudain sa carapace extérieure s’enflammer douloureusement. Il sonda son environnement et comprit aussitôt la nature du phénomène. On ne l’attaquait pas : il chutait à une vitesse vertigineuse vers le sol d’une planète. Il orienta peu à peu son vol. Si près du but, il aurait été dommage de tomber dans l’eau. Il avait horreur des éléments liquides. Il laissait ça à ceux de ses frères qui aimaient tant patauger, éclabousser leur entourage. Lui préférait le solide, le tangible. La roche. Son corps, pourtant, était friable. Il le sentait déjà se disloquer. Qu’importe. Il …continue reading

16 avril

le jour du vélo Albert Hofmann se redressa dans son lit avant de déclamer avec emphase : — Aujourd’hui, je peux l’affirmer : le son du klaxon de la voiture de l’armée qui m’a doublé était rose ! D’un rose frais, un peu dégoulinant sur les bords. On aurait dit une fontaine kaléidoscopique déclinant toutes les variétés de rose existant. C’était magnifique ! Puis, il retomba dans le sommeil. L’Acide lysergique diéthylamide, mieux connue sous l’appellation « LSD » venait de faire son apparition parmi les drogues hallucinogènes, suite aux travaux réalisés sur l’ergot de seigle par les chimistes Suisses …continue reading

22 mars

S’instruire ou travailler? — Alors, ça veut dire que je n’aurai plus à travailler ? s’exclama Jérôme, 7 ans. — Si, mais pour t’instruire ! lui répondit son père en le prenant dans ses bras. — Hourra ! — Il faudra me promettre de bien étudier pour avoir un bon métier, plus tard, d’accord ? — Promis, papa. L’enfant quitta les bras de son père et sortit dans la rue, un grand sourire aux lèvres. Son père se tourna vers sa femme, l’air soucieux. — En attendant, c’est pas ça qui va nous aider à nous en sortir, soupira-t-il. Avec …continue reading

20 mars

Leçon du jour : l’équinoxe de printemps Alors ça, c’est le Soleil et ce petit truc, là, c’est la Terre. La Terre tourne autour du Soleil comme ça… Oui… Non, c’est plutôt une ellipse… une espèce d’ovale si tu préfères… mais assez peu étiré en fait. C’est presque un cercle… Pardon ?… Un rond quoi… Oui, elle tourne autour. Mais… Eh bien, parce que le Soleil l’attire… En fait, c’est une attraction mutuelle due aux masses de la Terre et du Sol… Non, pas avec une balance, on a fait des calculs, en utilisant les lois de Kepler, par ex… …continue reading

24 février

— Haro ! Haro ! clame la populace rouennaise, rassemblée autour de l’hôtel de ville et accompagnant les cloches du beffroi. En cette matinée du 24 février 1382, Rouen se soulève. Trop, c’est trop. — Le roi Charles VI nous veut ensevelir sous les taxes, parbleu, s’écrie l’un des meneurs, ouvrier du textile. Non à la gabelle, non aux « aides », ces taxes qui nous crèvent à petit feu ! Faisons respecter la charte du bon Louis X ! Ses compagnons, qui sont près de deux cents sur la place, crient à nouveau d’une seule voix : « Haro …continue reading

8 février

— Un vrai petit singe celle-là ! Tantine Bo leva les bras pour attraper Lucie. Sans qu’on sache trop comment, la petite fille s’était hissée sur une des plus hautes étagères, celle qui contenait des atlas et des beaux livres de photos. Lucie se laissa faire. Tantine Bo faisait partie de ces adultes qui ne la grondaient pas, qui ne disait jamais que « la curiosité est un vilain défaut » ou que « ces livres sont trop compliqués pour toi, jeune fille ! » Au contraire, Tantine Bo la prenait sur ses genoux, et à chaque fois racontait la …continue reading

29 janvier

Depuis ce jour terrible, je revois chaque nuit cet enfant indien allongé au sol, face contre terre. Je lui avais attaché les bras dans le dos et Mack avait fait de même avec une fillette, juste à côté. Ce que nous fîmes ensuite ne peut s’expliquer. J’étais comme possédé. Oui, c’est ça. Mack et moi, et tous les autres, nous devions être possédés. Comment expliquer, autrement, que nous nous acharnâmes ainsi sur ces enfants, jusqu’à tous les tuer ? Avant cela, nous avions massacré leurs pères et violé leurs mères. Depuis, je les revois en rêve, ces êtres auxquels j’ai …continue reading

6 janvier

En cette belle journée d’hiver, le boulanger sort ses galettes du four et tous les villageois attendent avec impatience devant sa boutique. Au même moment, le Général Berzogd, connu pour ses campagnes d’invasion impitoyables dans toute la galaxie, choisit ce même village pour prendre possession de la Terre. Quelques heures plus tard, la navette se pose à l’orée du village. Ses hommes sécurisent une chaumière, leur base d’opérations. Une fois à l’intérieur, le Général désigne un gâteau doré, coupé en parts égales sur la table de la salle à manger. — Qu’est-ce donc que cela ? — Je crois qu’il …continue reading

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com