Une micro nouvelle par jour pendant un an.

dimanche 24 septembre 2017

Archives mensuelles : juillet 2014

21 juillet

Loin dans le cosmos. — Alerte intrusion, mon général ! On envoie les vaisseaux de guerre ? — De quelle zone viennent les intrus ? — Planète Terre, mon général, États-Unis d’Amérique. — Ce n’est pas nécessaire, ils veulent juste prouver quelque chose à leur adversaire interne. Ils se calmeront vite. Mais pour éviter tout risque de récidive, préparez notre programme d’abrutissement massif. Un frisson parcourut l’opérateur. — Mon général, vous voulez vraiment leur diffuser Les Feux de l’Amour ? — Devenir con comme la Lune pour avoir osé y poser le pied, c’est somme toute assez mérité. 21 juillet …continue reading

20 juillet

— Projecteurs allumés… — En avant. En avant. Bien. — 40 pieds, descente à 2 et demi. On projette de la poussière. — 30 pieds, descente à 2 et demi. Légère ombre. — 4 en avant. 4 en avant. Légère glissade à droite. O.K. Descente à un demi. — 30 secondes. — Glissade avant ? — Oui. — O.K. — On a touché ! — O.K., arrêt des moteurs. À 20 h 17, ce dimanche 20 juillet 1969, le module Eagle s’est posé dans la Mer de la Tranquillité sur la Lune. Quelques heures plus tard, Neil Armstrong et Edwin …continue reading

19 juillet

Byleth pointa son doigt griffu sur le globe-analogon qui flottait devant eux. « Tiens, et moi j’ajoute encore çui-là. À… c’est quoi, ce bled ? Hartford, c’est bien ça ? Pour (uh uh uh) finir notre récolte du jour. — Comment qu’y s’appelle, le pauv’ ‘tit bébé ? Oh… T’en as de ces mots, Byleth ! s’exclama Zagan (les démons adorent les jeux de mots à deux balles). On peut dire qu’il va se coltiner un sale destin ! — Et donc, qu’est-ce qu’on lui colle… teu ? — Le verbe-qui-trompe, déjà fait aujourd’hui. L’ego-sans-mesure, aussi. Euh, inventeur d’une nouvelle …continue reading

18 juillet

La file des condamnés s’étendait sur deux rues. Les uns s’étaient dénoncés, les autres l’avaient été. Rome comptait de nombreux ennemis en son sein. Les chrétiens, clamait-on, avaient renversé les braseros et mis le feu à la ville. On racontait que Néron lui-même avait trahi la cité, provoquant cet incendie meurtrier. Des milliers de morts, trois quartiers détruits sur les quatorze que comptait la ville… Les citoyens étaient sur le point de s’entre-déchirer pour trouver un coupable. Et tandis que les procès commençaient, un vieillard, seul, quittait la ville délabrée. Car personne dans la nuit sans nuages n’avait vu la …continue reading

17 juillet

Nous sommes le 17 juillet 1975, il est 16 heures. Les pilotes Kubasov et Slayton se concentrent sur la délicate manœuvre d’amarrage de leurs navettes respectives. Les modules, avec leurs accroches hermaphrodites — et non pas mâles et femelles comme à l’accoutumée, tout de même ! — se présentent l’un en face de l’autre, se cherchent de la proue, du regard. Kubasov n’est pas rassuré : l’opération est complexe, pour ne pas dire périlleuse. Soudain, alors que tout se passait au mieux, une fausse manœuvre côté Apollo perturbe le ballet nocturne des deux capsules. Le temps semble alors se figer …continue reading

16 juillet

Le premier essai nucléaire de l’histoire, le 16 juillet 1945, dans le désert du Nouveau-Mexique, fut un échec. En surface, pas un seul cactus ne survécut. Par contre, pour le petit peuple de la terre, ne furent à déplorer que quelques fissures dans les plafonds.

15 juillet

L’hémicycle bourdonnait. Quelqu’un avait tapé dans la ruche avec une violence insoutenable, et les sénateurs s’agitaient en tous sens. La loi concernant l’impôt sur le revenu allait enfin être validée. Certains empêcheurs de tourner en rond se demanderont probablement comment elle a pu remporter l’immense majorité alors que la veille tous pensaient qu’elle serait enterrée. Ils ne devineront jamais. Lors de sa petite visite nocturne aux plus éminents hommes politiques, Jules-Henry de la Courtaudière avait bien veillé à effrayer suffisamment les quinquagénaires bedonnants pour qu’ils gardent le silence. La seule vision de ses crocs aiguisés en avait d’ailleurs poussé certains …continue reading

14 juillet

L’origine des fusées, pétards et projectiles incendiaires à l’occasion de notre fête nationale ? Une légende peu connue veut que cela vienne d’une réplique du marquis de Sade faite aux révolutionnaires. Le redoutable pyromancien n’était pas pour l’idée d’être libéré contre son gré et rendu à sa famille, qui l’enquiquinait au plus haut point. Ainsi, souhaitant terminer peinard son voyage en Sodome, il balança sur les révolutionnaires son démon incendiaire en hurlant : — Dans vos culs, les empêcheurs d’embastiller en rond ! Hélas, un coup de vent farceur renvoya tout ça dans la tour, et le feu démoniaque aida …continue reading

13 juillet

La petite poussière d’étoile, née lors de l’explosion originelle, achevait son exploration de l’univers. Un peu fatiguée, elle se sentait bien triste de ne pouvoir partager tout ce qu’elle avait vu. Elle décida de se trouver un élève. Elle se laissa tomber sur la petite planète bleue qui grouillait de vie. Au même moment, au cœur de l’été canadien, une parturiente donnait naissance à son fils. Lorsque celui-ci ouvrit la bouche pour son premier cri, il avala la poussière d’étoile, qui avait enfin trouvé son nouvel univers à explorer et son élève avec qui partager. 13 juillet 1932 : naissance …continue reading

12 juillet

— Et un ! Et deux ! Et trois, zé-ro ! brame Aimé en inscrivant son troisième but dans les cages de son adversaire. Ce dernier ramasse la balle du babyfoot, esquisse un geste pour la remettre au centre, mais la garde au creux de la main. Il la lance à la verticale et la rattrape plusieurs fois. — C’est bon, j’abandonne, tu as gagné… Je peux avoir l’équipe de France, maintenant ? — On avait dit qu’on allait jusqu’à 7 points avant de changer de terrain, râle Aimé. — Allez, quoi ! supplie l’autre. C’est toujours toi qui joue …continue reading

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com