Une micro nouvelle par jour pendant un an.

mardi 24 avril 2018

Auteur : Célia Deiana

Je m'appelle Célia Deiana et je suis auteure de l'imaginaire. Pour entrer un peu plus dans les détails, je suis une presque nouvelle trentenaire. J'écris depuis très longtemps, si longtemps que je ne sais plus quand j'ai commencé. J'ai souvenir de quelques rédactions au collège, qui allaient déjà assez loin dans l'imaginaire et le morbide. Quelques textes écrits, toujours à l'école, en élémentaire, me reviennent aussi. Cependant j'ai commencé à vraiment écrire au lycée, parce que les cours me semblaient légèrement ennuyeux et que j'ai acquis, dans le même temps, une machine à écrire électronique. Des pages plus tard, j'ai fini mon premier roman et suis en train de construire le second, alors que dix autres attendent patiemment que je m'occupe d'eux. J'écris aussi beaucoup de nouvelles et de micro-nouvelles, dans certaines desquelles je m'introduis dans la littérature générale.

Articles récents

1er mai

Un à un, il saisissait les brins de muguets, coupait la tige en douceur et portait les fleurs en forme de cloche à ses lèvres. Il murmurait quelques mots doux puis, visiblement déçu, posait le brin dans son panier. À la fin de la journée, il soupirait puis rentrait chez lui, non sans avoir distribué sa récolte à qui en voulait bien. Après tout, autant ne pas laisser ces jolies fleurs perdues. Chaque année, il recommençait ce même rituel depuis le jour maudit où, adolescent naïf, il l’avait rencontrée, fée fragile et espiègle. Elle lui avait promis l’amour éternel puis …continue reading

21 avril

En ce troisième millénaire de notre grande cité romaine, moi, César V, Empereur, vous offre ces jeux mondiaux ! À vous, peuple de Rome, sont offerts nombre cadeaux et mets rares. À vous, peuple de Rome, sont montrées les merveilles de notre civilisation. Et parce que nous souhaitons retrouver les racines de notre force et de notre pouvoir, ces jeux du troisième millénaire se dérouleront dans la plus pure tradition ! Venez assister à la mise à mort des traîtres à la République impériale : penseurs, pacifistes et même laïcs ! Venez soutenir des musulmans et des athées aux prises …continue reading

1er avril

Le réchauffement climatique est un fake : l’humanité ne sera pas victime de l’extinction qu’elle a elle-même provoquée. Poisson d’avril ! En fait, les plus riches survivront… 1er avril : Jour du poisson Old Redbone’s Lies — Je ne suis pas une blague ! C’est ce qu’Anissa répétait à qui voulait l’entendre. Née un 1er avril et objet de moqueries incessantes de l’école au lycée. Et puis encore après, toujours. Porter le voile à la fac ? Je ne suis pas une blague. Créer une association féministe ? Je ne suis pas une blague. Sortir première de sa promo avec …continue reading

26 mars

— Bon, Monsieur, je comprends que vous ayez des choses plus importantes à faire, mais là ça ne peut plus durer ! Octave, mathématicien de son état, regarda, ébahi, sa gouvernante jeter un bout de tissu sur son bureau. — Qu’est-ce que c’est ? Demanda-t-il. — Le velours du costume de Noël de votre plus jeune fils. Il prit le (minuscule) morceau entre les doigts. — Mais Théodore n’est pas un peu plus grand que ça ? — Si, mais mon fournisseur n’utilise jamais les mêmes mesures et je me fais avoir à chaque fois. Il faut faire quelque chose …continue reading

20 mars

Leçon du jour : l’équinoxe de printemps Alors ça, c’est le Soleil et ce petit truc, là, c’est la Terre. La Terre tourne autour du Soleil comme ça… Oui… Non, c’est plutôt une ellipse… une espèce d’ovale si tu préfères… mais assez peu étiré en fait. C’est presque un cercle… Pardon ?… Un rond quoi… Oui, elle tourne autour. Mais… Eh bien, parce que le Soleil l’attire… En fait, c’est une attraction mutuelle due aux masses de la Terre et du Sol… Non, pas avec une balance, on a fait des calculs, en utilisant les lois de Kepler, par ex… …continue reading

29 février

— Non ! Vous avez trucidé nos copains ! On va pas en plus vous payer à bouffer ! — Allez ! Soyez sympa ! Bon d’accord, certains membres de mon équipage ont fait quelques trous dans vos collègues, mais c’est pas nous ! Nous aussi, ils nous ont trompés ! Ils sont partis avec tout notre manger ! Allez !… S’iou plaît !… On a faim !… — Eh ben, si t’as faim, mange ton poing !!! Ahahahaha !!! (Humour de sauvage ne craignant pas le vrai Dieu) — Vous avez tort de ne pas nous porter secours ! …continue reading

28 février

Le garçon observait l’aigle avec fascination, en oubliant son travail de ramassage de baies. Ses yeux noirs ne quittaient pas les mouvements de l’oiseau, si haut dans le ciel. Il paraissait si calme, si au-dessus de tout, si puissant. Le garçon sourit, seul au monde avec pour unique interlocuteur ce dieu à plumes. Il n’en fut que plus horrifié quand un coup de fusil cueillit l’oiseau en pleine ascension. Il pouvait presque sentir la poudre et le métal et le sang sur sa langue. Le visage de l’enfant se tourna avec haine et tristesse vers le campement des Espagnols, ces …continue reading

14 février

Augustin ne croyait plus aux fêtes depuis son initiation à l’anticapitalisme et au mensonge de Noël à neuf ans. Mais aujourd’hui c’était différent. Les mains pleines de transpiration, il serrait un bouquet de fleurs un peu fort. Comme si en desserrant sa prise, il risquait de s’évanouir. Après cinq minutes d’hésitation, Augustin se décida à toquer à la porte. — Quelle idée de s’appeler Valentin Lamoureux quand même, fut la première chose qui lui passa par la tête quand Val ouvrit. L’autre éclata de rire alors qu’une douce rougeur recouvrait ses joues. — Joyeuse Saint Valentin à toi, Augustin. Célia …continue reading

8 février

— Un vrai petit singe celle-là ! Tantine Bo leva les bras pour attraper Lucie. Sans qu’on sache trop comment, la petite fille s’était hissée sur une des plus hautes étagères, celle qui contenait des atlas et des beaux livres de photos. Lucie se laissa faire. Tantine Bo faisait partie de ces adultes qui ne la grondaient pas, qui ne disait jamais que « la curiosité est un vilain défaut » ou que « ces livres sont trop compliqués pour toi, jeune fille ! » Au contraire, Tantine Bo la prenait sur ses genoux, et à chaque fois racontait la …continue reading

2 février

— Je veux du chocolat sur ma crête ! Je veux du chocolat sur ma crêpe ! Je veux, je veux, je veux… Mathilde tenta tant bien que mal de calmer son fils. Est-ce que c’était sa faute à elle, si la marmotte n’était pas encore sortie de son hibernation, cette feignasse ? Car comme chacun sait, c’est la marmotte qui emballe le chocolat dans le papier d’alu… Alors sans marmotte, pas de chocolat ! 2 février : Jour de la Chandeleur et Jour de la Marmotte en Amérique du Nord

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com