Une micro nouvelle par jour pendant un an.

samedi 23 septembre 2017

Archives mensuelles : février 2014

18 février

Encore 316 jours à tirer sur ce caillou. Encore heureux, cette année n’est pas bissextile. Bon j’y retourne. Je hais mon métier. Note du 18 février 2342 Journal de bord de l’éboueur spatial Jonh Wick

17 février

— Sergent, au rapport ! Le commandant se tenait derrière une barricade ayant subi un feu nourri. Derrière, à une centaine de mètres, se trouvait l’ouverture béante de la base navale nazie. La double porte d’acier, haute de plus de cinq mètres et de deux d’épaisseur, gisait éventrée depuis le passage du Jabberwocky. Le jeune elfe en uniforme d’infanterie salua son commandant et lui répondit : — La base est pratiquement sécurisée, mon commandant. Il ne reste que quelques poches de résistance ; des orcs berserks défendent encore quelques zones, mais nous sommes en train de nous en occuper. Ils …continue reading

16 février

« Tt tt tt ! » gronde Vénus en agitant un index menaçant en direction de Cupidon. « La prochaine fois, essaye d’être plus attentif au dosage des épices, stupide gamin ! » Ce jour-là, Vénus, qui se rhabillait à la hâte, ressemblait beaucoup à Marguerite Steinheil, et Félix Faure envisageait l’avenir froidement pendant que l’angelot s’enfuyait par la cheminée. 16 février 1899, mort du Président de la République, Félix Faure, au Palais de l’Elysée, et entre les bras de sa maîtresse. « Il s’était cru César, et il est mort Pompée » conclut Clémenceau, qui n’en ratait pas une…

15 février

« — Alerte rouge alerte rouge ! s’écria un droïde haletant. Au département des naissances, nos cyberlasers ont détecté une navette en partance pour la Terre dont le contenu pourrait menacer notre tranquillité universelle. — Pouvez-vous être plus explicite ? demanda l’empereur interplanétaire. Vous n’êtes pas sans vous rappeler que vous avez déjà tenu de tels propos à l’encontre d’un certain Nigo…Nico…Nicolas qui, somme toute, n’a fait que mettre un peu de mouvement dans les esprits ! — Eh bien, messire, je crains que ce nouvel individu soit plus perspicace et amène les Terriens à découvrir notre existence. Ce serait …continue reading

14 février

Vite ! Bloquer les coins du parchemin, sortir l’appareil photo ! Le Pr Jack Whitefountain, dépêché dans une tempobulle par le French Literature Department de la Chicago University, a réussi à se retrouver seul dans la salle que viennent de quitter Charles et Louis, après avoir signé. Seigneur ! C’est l’original, non la copie incomplète qu’en donneront les chroniqueurs ! Sous le coup de l’émotion, il heurte l’encrier. Maculant un simple codicille évoquant Alphonse le Capon, un général de l’armée de Louis : si le chronoflux n’est pas infléchi, le continuum doit pourtant absorber la modification. La ride remonte, trouve …continue reading

13 février

C’est en décembre 1894 que Benoist de Mogouaille procéda aux derniers essais de son invention, l’holosynthétiseur photonique. Le génie de Benoist n’ayant d’égal que sa paranoïa, la seule description qu’il laisse sur l’appareil se trouve dans une lettre à sa mère, à qui il indique travailler sur une machine qui « matérialise en volume un objet dont l’image aura été initialisée par une prise de vue en mouvement, la focalisation de l’énergie lumineuse assurant la conversion de masse ». Aucune équation, aucun plan détaillé des divers éléments du synthétiseur ne seront couchés sur papier. Après quelques synthèses couronnées de succès, …continue reading

12 février – Journée de Darwin

— I… I… balbutiait le vieux chanteur à l’agonie. — Oui, Jay, qu’est-ce que tu veux ? L’imprésario approcha son oreille des lèvres du mourant. — Mi… mi… micro… — Voilà, micro et sono, tout est branché. Tu vas pouvoir donner ton petit récital sur ton lit de mort comme tu le souhaitais. Le vieux chanteur ne parvint pas à lever la main. On dut lui tenir le micro. Il inspira une lente, longue et profonde goulée d’air qui gonfla ses poumons en sursis. Toutes les personnes présentes autour du lit attendirent. Et quand le chanteur exhala son dernier souffle, …continue reading

11 février

11 février 1984 : Retour de la quatrième mission de la navette américaine Challenger. Seul triomphe de cette expédition ratée : deux des astronautes, Bruce et Robert, sortent sans attache de l’engin spatial. Osons imaginer ce qui s’est passé dans les profondeurs de l’espace pour qu’ils aient pris cette initiative. — Un tentacule géant en vue dans le hublot gauche ! Putain, laisse-nous sortir tout de suite, Vance ! a sans doute lancé Bob au commandant de l’expédition, tout en récupérant son casque qui servait de ballon dans un match de basket antigravitationnel contre Bruce. Avant que quiconque ait pu …continue reading

10 février

La salle bourdonne au rythme des engins aux engrenages compliqués qui sont en fonctionnement. Les fenêtres sont ouvertes pour laisser s’échapper la vapeur des turbines tandis que les ingénieurs envoient des pelletées de charbon au feu. Assis derrière une console pleine de touches, un homme tente d’entrer les données dans l’étrange machine. — Hé ! On est bien censé entrer toutes les règles de la langue française ? — Oui, toutes, crie son comparse, pour couvrir les bruits de l’engin. A vie. Définitivement. C’est ce qu’a dit Richelieu. — Et ça va servir à quoi ? L’autre hausse les épaules …continue reading

9 février

Sophie ne parvenait toujours pas à le croire. Après des années de recherche, elle venait de réaliser l’invention qui aurait dû faire le bonheur de l’humanité… littéralement… mais ce fut tout le contraire… Pourtant c’était un coup de génie : en isolant les fréquences à l’échelle moléculaire de plusieurs drogues et substances euphorisantes, puis en les amplifiant, elle avait réussi à créer une musique qui transmet la joie, la paix… bref, la mélodie du bonheur… une découverte qui aurait dû apporter la paix sur Terre… Mais c’était sans compter sur la perversité de l’esprit humain, surtout dans les hautes sphères …continue reading

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com